Hôpital privé
Drôme Ardèche

La consultation préopératoire : une innovation à l’Hôpital privé Drôme Ardèche

Article le

Les patients anxieux peuvent sous certaines conditions, bénéficier d'une consultation préopératoire à l’Hôpital privé Drôme Ardèche, établissement du groupe Ramsay Général de santé. Cette consultation d’un nouveau genre inclut des méthodes psychocorporelles : c’est une première en France.

Depuis le 1er mars 2018, afin de mieux préparer l’intervention chirurgicale et l’hospitalisation de patients angoissés, l’itinéraire préopératoire initialement constitué d’un rendez-vous avec le chirurgien et l’anesthésiste peut désormais être complété par une séance avec Mme Kolmayer, infirmière clinicienne. Cette séance est déterminée par le chirurgien qui en évalue le degré grâce à une "échelle d’anxiété préopératoire".

La consultation préopératoire dure de 45 minutes à 1h. Elle a lieu un mois avant le jour J, temps nécessaire pour associer une expertise clinique à l’utilisation de méthodes thérapeutiques non médicamenteuses.

Cette consultation permet de répondre au besoin de sécurité du patient, de soulever et évacuer les doutes, de s’assurer de la bonne compréhension de l’intervention et surtout, de laisser le patient poser les questions qu’il n’a pas osé aborder avec son médecin.

A la différence des consultations préopératoires existantes, Marie-Paule Kolmayer intègre différentes méthodes psychocorporelles pour diminuer l’anxiété : relaxation, toucher thérapeutique, respiration abdominale accompagnée….

La prise en charge de l’anxiété préopératoire contribue à l’amélioration de la prise en charge des patients.

 

Principaux effets attendus de cette prise en charge ciblée et personnalisée du patient :

  • Diminuer l’anxiété du patient et ainsi améliorer ses conditions d’arrivée au bloc opératoire,
  • Diminuer les complications post-opératoires,
  • Diminuer le temps de séjour : les patients ayant bénéficié de cette consultation peuvent être hospitalisés le jour même de l’intervention au lieu de la veille.
    Cette baisse de la durée de séjour entraine de facto une économie pour le système de l’Assurance Maladie.

En anticipant le préopératoire, l’organisation et le parcours de soins du patient sont ajustés, améliorés et de qualité !

 

Ce projet innovant a été retenu, par le SIDIIEF basé au Québec, pour être présenté en conférence le 05 juin par Marie Paule Kolmayer dans le cadre du 7ème Congrès mondial des infirmières et infirmiers francophones qui se tiendra du 3 au 6 juin 2018 à Bordeaux France.

Article précédent

Nutrition et cancer de la prostate : les aliments bénéfiques

Le Dr Bah Clozel, chirurgien urologue, et Muriel Blachère, diététicienne-nutritionniste, étaient les invités de France Bleu Drôme Ardèche.