Hôpital privé
Drôme Ardèche

Rechercher Mon espace personnel Ramsay Services

TRANSFUSION

Une transfusion consiste à apporter au patient le sang, ou l’un de ses constituants (globules rouges, plaquette, plasma), dont il a besoin.

Il existe plusieurs modes de transfusion. Votre chirurgien et votre anesthésiste choisiront le mode de transfusion le mieux adapté à votre traitement.

 

L’autotransfusion

L’autotransfusion consiste à vous transfuser votre propre sang qui a été prélevé quelques jours avant l’hospitalisation.

L’autotransfusion s’effectue pour des interventions programmées, en dehors de l’urgence et selon des critères clairement définis.

Très répandue il y a quelques années, l’autotransfusion est aujourd’hui moins utilisée car il existe des substances qui permettent d’augmenter le taux d’hémoglobine du sang (érythropoïétine – EPO).

 

La transfusion homologue

Elle consiste à recevoir du sang provenant d’une ou de plusieurs autres personnes.

Dans certains cas, la transfusion homologue accompagne l’autotransfusion.

 

Composition du sang

Le sang circule dans les vaisseaux sanguins de l’organisme, principalement les veines et les artères.

Il contient :

  • des globules rouges qui assurent le transport de l’oxygène vers les tissus,
  • des plaquettes qui interviennent dans la coagulation,
  • des globules blancs qui permettent de lutter contre les infections,
  • le plasma, l’élément liquide du sang. Il est composé d’eau, de sels minéraux, de substances organiques et de protéines. Il joue un rôle important dans la coagulation et dans la défense de l’organisme grâce aux anticorps.

 

Donner son sang

Les donneurs de sang sont bénévoles et anonymes. Ils acceptent une sélection médicale rigoureuse.

Sur chaque don, de nombreux contrôles biologiques de plus en plus stricts sont effectués.

L’Etablissement Français du Sang assure la transformation du sang prélevé pour séparer les constituants et garantir leur sécurité.

Dons du sang

En France, près de 2,5 millions de dons de sang permettent de traiter plusieurs centaines de milliers de malades chaque année.

 

Etre transfusé ou recevoir du sang

La transfusion est un traitement prescrit par un médecin. Elle est parfois nécessaire en chirurgie et dans d’autres spécialités telles que la cancérologie, l’hématologie, l’obstétrique et la gastro-entérologie.

Avec votre accord, une détermination de votre groupe sanguin et des examens complémentaires pourront être effectués (dépistage de l’hépatite C ou du SIDA). En fonction des résultats, votre médecin choisira le constituant du sang adapté à votre état de santé.

 

Sécurité et complications

Malgré la mise en place de nombreuses mesures visant à assurer la sécurité maximale de la transfusion, le risque zéro n’existe pas.

Quelques complications peuvent survenir au cours du traitement. Les complications les plus fréquentes sont liées à la diversité des groupes sanguins. C’est pourquoi la compatibilité est vérifiée à deux reprises avant la transfusion.

D’autres complications associées au dépistage de certaines maladies peuvent apparaître.

Ces risques sont dits « résiduels » car ils sont très faibles. Les progrès de la science permettent de les réduire en permanence.

 

L’accompagnement après la transfusion

Toute transfusion est régie par des règles d’hémovigilance. L’équipe médicale et soignante vous remet les documents nécessaires au suivi de la transfusion.

Comme dans tous les établissements d’hospitalisation, l’hôpital privé Drôme Ardèche compte sur la collaboration d’un correspondant d’hémovigilance chargé d’organiser la transfusion.

 

La sécurité de la transfusion en 6 étapes

La transfusion se déroule en 6 étapes. Le respect de ces étapes est fondamental pour garantir votre confort et la sécurité de la transfusion.

 

Etape 1 : les donneurs

Les donneurs de sang sont rigoureusement sélectionnés par l’Etablissement Français du Sang (EFS).

 

Etape 2 : Etablissement Français du Sang (EFS)

L’EFS a pour mission de sélectionner les donneurs, mais aussi :

  • d’effectuer un contrôle biologique de chaque don de sang,
  • d’assurer la transformation du sang prélevé pour en séparer les constituants et les rendre plus sûrs,
  • d’assurer la conservation, le contrôle de la qualité et la traçabilité du sang,
  • d’assurer la distribution du sang auprès des établissements de santé.

 

Etape 3 : dans l’établissement de santé

Au cours de votre rendez-vous avec le chirurgien et l’anesthésiste, ces derniers peuvent décider d’opérer et choisir le mode de transfusion le mieux adapté. Ils vous expliquent tout ce que vous devez savoir sur la transfusion. Ils vous indiquent éventuellement un bilan sanguin (bilan pré-transfusionnel).

Le correspondant d’hémovigilance veille à la traçabilité du sang et établit un lien entre l’établissement et l’EFS.

Si nécessaire, le médecin de l’établissement commande du sang en fonction de votre état de santé et des résultats biologiques.

 

Etape 4 : Avant la transfusion

Une dernière analyse de contrôle du sang est effectuée par l’infirmière ou le médecin avant la transfusion. Pendant ce dernier contrôle pré-transfusionnel, on compare votre sang avec celui de la poche à transfuser.

 

Etape 5 : Pendant la transfusion

L’infirmière ou le médecin reste à vos côtés, vous surveille et veille au respect des bonnes pratiques transfusionnelles.

 

Etape 6 : Après la transfusion

Le personnel administratif de l’hôpital privé Drôme Ardèche vous remet un document sur lequel figurent le nom de l’établissement, la date de vos transfusions, le type et le nombre de produits reçus. Il est important de conserver ce document et de le montrer à votre médecin traitant. Il en aura besoin pour garantir un suivi médical de qualité.

Un mois plus tard, une analyse de sang sera réalisée pour s’assurer que la transfusion s’est bien déroulée.