Ramsay Santé
Hôpital privé Drôme Ardèche

L’Institut du Sein Drôme-Ardèche dans le Top 20 du Classement du journal Le Point : une prise en charge locale reconnue.

Article le

En neuf ans, l’Institut du Sein a réussi à s’imposer dans le paysage médical de la région. Délais de prise en charge courts, structure hyper équipée et à taille humaine, désormais, les patientes peuvent trouver à proximité de leur domicile une prise en charge d’excellence.

En 2011, le docteur Stéphane Lantheaume est parti d’un constat simple : les patients désertaient la région. “Nous avions constaté un taux de fuite supérieur à 50%. Ce qui signifie que plus de la moitié des patientes, quand elles étaient atteintes d’un cancer du sein, ne faisaient pas confiance au territoire de santé”, se souvient Stéphane Lantheaume. Pourtant, lors de l’évaluation des compétences locales, que ce soit en termes de ressources humaines, du parcours de soins, de la reconstruction mammaire, de la macrobiopsie mammaire, des nouveaux protocoles de prise en charge de la douleur, de la recherche clinique, de la surveillance alternée en réseau ville hôpital ou encore de la rééducation des praticiens, tout ce qui caractérise un centre d’excellence figurait au panel. Où était le problème ? “L’unité de lieu éclipsait toutes nos compétences”, explique le docteur Lantheaume. Trop de patientes continuaient à s’adresser à des centres situés à près de 100 km de chez elles.

En neuf ans, l’Institut du Sein a donc tout misé sur la proximité et sur la dimension humaine – terminé l’anonymat des grandes structures et les trajets fatigants – pour rayonner à l’échelle territoriale. “Une prise en charge globale et holistique, un objectif zéro trou dans la raquette. Nous gérons entre 300 et 350 cancers du sein par an au bout de huit ans, sans parler des reconstructions mammaires. La dimension humaine est au cœur de notre démarche. Et tout ceci comprend la qualité des soins, la disponibilité, la sécurité, l’accès facile, la protection du personnel – avec notamment l’utilisation d’un aspirateur de fumées pour bistouri, qui sont toxiques –, bref autant de mots clefs qui sont au cœur de notre projet.”

Et la prise en charge globale et personnalisée ne s’arrête pas à l’opération, elle comprend également l’encadrement et le suivi des patientes après traitement. Des visites régulières, en fonction des protocoles, organisées tous les six mois. D’ailleurs, en amont, une ligne téléphonique est dédiée aux urgences Sein : 04 75 44 02 24. La rapidité de prise en charge est une priorité car elle renforce les chances de guérison. Les délais de prise en charge des patientes à l'Institut du Sein Drôme-Ardèche sont courts : en cas de mammographie “anormale”, de biopsie positive, d’inquiétude, un rendez-vous est proposé à la patiente dans un maximum de 48 à 72 heures.

En plus de l’Institut du Sein, l’Hôpital privé Drôme-Ardèche se caractérise par sa recherche clinique, et sa dynamique d’innovation permanente. Une démarche qui justifie sa place dans le classement, et qui laisse imaginer que la structure ne va pas s’arrêter là.

Article suivant

RED DAY : sauvez le COEUR des FEMMES !

1 femme sur 3 meurt aujourd’hui de maladies cardiovasculaires, ce qui représente la première cause de mortalité au monde. Depuis deux ans, la Fondation...